Comment bien choisir sa contraception ?

La contraception permet d’éviter une grossesse non désirée. Le choix de la méthode et son efficacité reposent sur une bonne connaissance du corps de la femme. La prescription d’un moyen de contraception est réalisée par un médecin ou une sage-femme.

 

COMPRENDRE LA CONTRACEPTION

Les méthodes de contraception, qu’elles soient hormonales, mécaniques ou naturelles, agissent sur le cycle menstruel de la femme afin d’empêcher la survenue d’une grossesse.

Le cycle menstruel

Il est composé de 2 phases séparées par l’ovulation.

La phase folliculaire prépare à l’ovulation. Au cours de cette phase, l’hormone folliculo-stimulante (FSH), fabriquée par l’hypophyse, stimule les follicules ovariens pour qu’ils produisent un ovule mature. Elle favorise également la sécrétion par les follicules des œstrogènes qui agissent sur l’épaississement de la muqueuse utérine et la consistance de la glaire cervicale. Les variations sur la durée du cycle se situent au cours de cette phase.

L’ovulation est provoquée par une augmentation du taux d’hormone lutéinisante (pic de LH), sous l’action des œstrogènes, entraînant la rupture du follicule et la libération de l’ovule mature qui se déplace dans les trompes de Fallope jusqu’à l’utérus.

La phase lutéale est la période située entre l’ovulation et l’apparition des règles. Après l’ovulation, le follicule transformé en corps jaune produit de la progestérone qui contribue à renforcer la muqueuse utérine en vue de la nidation.

Si l’ovule n’est pas fécondé, il ne s’implante pas dans l’utérus. Le corps jaune s’atrophie et le taux de progestérone diminue brutalement dans un contexte de faible production d’œstrogènes. En conséquence, la couche superficielle de la muqueuse utérine se détache et s’élimine. Ce sont les règles qui signent le début du cycle suivant.

La durée d’un cycle, en moyenne de 28 jours, varie selon les femmes de 23 à 35 jours. Les éventuelles variations de la durée du cycle ont lieu, le plus fréquemment, au cours de la phase folliculaire. La durée de la phase lutéale, plus constante, est généralement comprise entre 12 et 16 jours.

La durée de vie d’un ovule est de 24 heures et celle des spermatozoïdes de trois à cinq jours. Ainsi, la période de fécondité, en dehors de toute contraception, se situe dans les quelques jours précédant l’ovulation et jusqu’à 24 heures après.

Comment agit la contraception selon la méthode choisie ?

Selon sa méthode, la contraception intervient différemment pour verrouiller la fécondité. La contraception agit au niveau de :

  • La glaire du col de l’utérus : méthodes barrières, locales et contraception progestative,
  • L’endomètre : stérilet ou dispositif intra-utérin,
  • Les trompes utérines : stérilisation tubaire,
  • L’ovulation : contraception oestroprogestative et progestative.

Chaque moyen de contraception a une efficacité théorique propre qui est connue. L’efficacité pratique observée est diminuée en raison des oublis et erreurs d’usage des moyens de contraception.

En savoir plus